Cani Terra

Vivre en harmonie avec son chien

10 causes de la malpropreté chez le chien

Malproprete_large


Votre toutou n’est pas propre ? Vous avez l’impression d’avoir tout essayé et pourtant vous retrouvez toujours des déjections urinaires et/ou fécales dans la maison ? Ce n’est pas si simple ! Il y a de nombreuses causes possibles à cette malpropreté. Il est capital de l’identifier avec justesse afin de mettre en place un traitement adéquat. Voici 10 causes fréquentes :

1. Le jeune âge : un chiot doit apprendre petit à petit à se retenir. Physiologiquement il lui est impossible de se retenir pendant des heures. Un chiot de 2 mois doit se soulager au moins toutes les 2 heures. Chaque mois il apprend à se retenir environ 1 heure de plus.
2. Le temps de solitude : il est évident qu’un chien, même adulte, ne peut se retenir indéfiniment. Évitez donc les périodes d’absence trop longues avec votre chien enfermé à l’intérieur ! La journée, un chien peut en général se retenir durant 8 heures et la nuit environ 10 heures.
3. Le conditionnement : chaque chien adore avoir toute l’attention tournée vers lui. Le regard, même fâché, de son maître est pour lui une récompense ! Il se peut donc qu’il ait trouvé LE truc pour avoir votre attention : faire pipi où il ne faut pas ! Vous le « grondez » en le regardant, en lui parlant et peut-être même en le prenant dans vos bras pour sortir avec lui. Bingo ! Il a gagné, son cher ami s’occupe maintenant de lui !
4. Le non-apprentissage : il est faux de croire que le chien sait instinctivement qu’il doit se soulager dehors, il faut lui apprendre ! Et cet apprentissage doit être réalisé correctement en utilisant le NON ferme et la récompense au bon moment.
5. Le mauvais apprentissage : vous avez peut-être utilisé la méthode du journal ou du « puppy trainer» qui consiste à apprendre au chiot à se soulager sur un substrat spécifique. Maintenant qu’il est grand, vous souhaiteriez qu’il se soulage dehors mais il fait sur les torchons, le tapis, des vêtements… Votre chien a tout simplement appris qu’il doit se soulager sur quelque chose de « doux ».
6. L’apprentissage incomplet : difficile à identifier, mais assez fréquent. Votre toutou pense qu’il peut se soulager dedans comme dehors sans distinction ! Vous lui avez probablement appris la propreté mais vous n’avez pas été jusqu’au bout du processus d’apprentissage. Quand il en a l’occasion il sort, mais si vous vous absentez un peu trop longtemps, vous retrouvez des déjections à l’intérieur.
7. Le marquage hiérarchique : si votre chien est le chef à la maison, il se peut qu’il fasse des pipis hiérarchiques afin de marquer son territoire ! Il faut donc inverser la hiérarchie afin d’éviter les déjections à l’intérieur.
8. La gestion des émotions : un chien peut aussi avoir un accident par peur ou par excitation. Au retour du maître par exemple, à l’arrivée de visiteurs, face à une situation stressante… Il est incapable de gérer ses émotions et dans l’effervescence du moment, il fait un petit pipi !
9. Anxiété de séparation : certains chiens n’ont pas appris à rester seuls et le vivent très mal. Ils sont alors envahi par une peur extrême quand les maîtres quittent la maison. Cette peur peut être la cause de déjections car elle accélère le métabolisme du chien.
10. Odeur : c’est assez connu, un chien qui sent un pipi d’un autre chien va souvent remarquer dessus. Mail il peut aussi ressentir l’odeur d’urine à lui et par habitude refaire au même endroit. Il est donc très important de bien neutraliser toutes les odeurs en utilisant du vinaigre blanc.

Chaque cause a bien évidemment un traitement spécifique ! Pour certaines il faut punir le chien avec un NON ferme, dans d’autres il ne faut surtout pas le punir car cela pourrait renfoncer son anxiété par exemple. Il faut travailler la hiérarchie, l’anxiété, le réapprentissage… selon le cas. N’hésitez donc pas à consulter afin d’identifier la cause de la malpropreté de votre toutou pour pouvoir mettre en place les trucs et astuces permettant de remédier à ce trouble du comportement très dérangeant !